AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Texte n°1

Aller en bas 
AuteurMessage
Alison
♪ Professeur et modératrice à l'essai.
♪ Professeur et modératrice à l'essai.
avatar

Féminin Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 03/04/2009

MessageSujet: Texte n°1   Mer 15 Avr - 0:25



    Texte numéro 1



    [Ce texte n'a pas de titre (en fait, aucun n'en auront étant donné que ce ne sont que des RPGs) mais je vais en gros vous expliquez de quoi il parle. Vous avez lu le bouquin de Pierre Bottero, Ellana ? Eh bien c'est tiré de la dessus. Alison, la personne que je joue, est une marchombre. Un maitre qui va enseigner à des élèves dans son académie. Bonne lecture.]





    Ce n'était pas la première fois qu'Alison se rendait au lac, et c'est d'un pas léger et silencieux qu'elle accomplit le chemin qui l'y menait. Sereine & tranquille, voilà l'état d'esprit dans lequel elle se trouvait. Elle allait enfin enseigner à ses nouveaux élèves ce secret dont elle était détentrice. Marchombre. Mumure soufflé dans le vent, accompagné des doux bruissements des feuilles.

    Alison se nicha sur la branche d'un arbre, après l'avoir escaladé en un temps record, et glissa un doux regard sur le lac qui s'étendait devant elle. D'en haut, elle avait encore une meilleure vision. Le soleil brillait haut dans le ciel, éclairant de ses rayons la superbe surface plane & lisse de l'eau. Même le vent ne parvenait pas à la faire onduler. Splendide. Tout simplement magnifique. La nature possédait beaucoup de secrets, de merveilles, et il fallait essayer de les apprivoiser et de les comprendre. Tel était le cheminement de la vie. Une raison de vivre fabuleuse qui méritait n'importe quel sacrifice. La liberté.

    Alison ferma les yeux une seconde, tâchant de se fondre dans la brise froide qui lui caressait le cou, de ne faire qu'un avec l'arbre qu'elle avait escaladé. Elle n'était plus seule, des milliers de petits êtres se trouvaient à ses côtés, et elle les entendait, sentait enfin leur présence. Ici, une souris, là, un écureuil. Ses sens beaucoup plus affutés grâce à son manque de vision dans l'instant présent lui permettait de tout ressentir. Cette sensation, elle l'adorait, et en abusait même. L'arbre paraissait la dorloter, le vent lui murmurait de douces paroles à l'oreille.

    Une certitude naquit dans l'esprit d'Alison : elle était fin prête. Elle allait accueillir ses élèves, et essayer (non, pas essayer, parvenir !) à leur enseigner ce que signifiait être marchombre. C'était complexe et simple à la fois, parfois dur, souvent douloureux, mais toujours gratifiant. Et une fois qu'on avait trouvé la voix, qu'on s'y était avancé loin, si loin qu'on avait plus aucun doute sur notre prochain avenir et sur nous même, à ce moment là, on se sentait bien. Et ce, pour toujours.

    Alison rouvrit les yeux, fut ébloui par la lumière que renvoyait la surface du lac, et se mit enfin debout sur sa branche. Elle était légère, cette demoiselle, mais surement pas assez pour tenir sur un petit bout de bois tenu en suspension par on ne sait quel miracle. Elle s'y engagea pourtant, telle une funambule, écartant ses bras pour garder son équilibre. Comme porté par le vent, tout allait tout seul. Même si elle n'osa pas encore s'aventurer jusqu'au bout, elle était désormais au milieu de la branche, si fine qu'elle menaçait de casser à tout moment, loin au dessus du vide. Elle ferma une nouvelle fois ses beaux yeux bleus, & recula. Elle attendrait ses élèves, aussi longtemps qu'il le fallait, et ferait ce pourquoi elle était venue dans cette académie. Jamais elle ne reculerait, comme elle faisait sur cette branche. Elle ne serait pas si lâche !

    Ali' frissonna, uniquement vêtu de sa petite tunique favorite, très moulante & qui ne couvrait pas beaucoup. Mais même si elle avait froid, elle ne pouvait être qu'heureuse. Elle approchait du sommet, et continuait d'escalader le grand arbre, comme elle aimait tant le faire. C'était si simple d'approcher le bonheur et la plénitude absolue, si facile. Pourquoi était-ce donc si dur que de redescendre et de retomber sur terre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alison
♪ Professeur et modératrice à l'essai.
♪ Professeur et modératrice à l'essai.
avatar

Féminin Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 03/04/2009

MessageSujet: Re: Texte n°1   Mer 15 Avr - 0:33



    Texte numéro 1 | Suite






    Alison escaladait l'arbre, agrippant de ses mains les moindres prises possibles du tronc. Celles-ci n'étaient pas nombreuses, mais assez pour qu'un maître marchombre ai de la facilitée à monter. Une jeune fille s'était risquée à grimper à sa suite, mais très vite, elle avait renoncé. Un mince sourire s'était alors dessiné sur le visage d'Ali'. Elle allait faire de cette demoiselle une femme persévérante et forte, et au bout de son entraînement, elle serait capable, elle aussi, de grimper à cet arbre, et de gravir des falaises bien plus abruptes.

    Un autre jeune homme avait rejoint l'élève, mais malgré son bon ouïe, Alison ne put entendre leur discussion. De toutes manières, elle n'en avait aucunement l'envie. Si elle avait été un bon maître compatissant, elle serait redescendue pour leur souhaiter la bienvenue dans son cour, mais elle savait qu'il manquait encore la moitié de ses futurs apprentis, et elle voulait finir d'escalader cet arbre. Quelle image ses élèves auraient-ils d'elle s'ils la voyaient redescendre avant même d'avoir fini l'ascension ? Non, c'était tout simplement impensable.

    Ses mains agrippant les trouées de l'arbre avec une facilité que certains auraient put juger déconcertante, elle grimpait, encore et encore. Elle n'avait pas spécialement l'envie d'aller vite, mais celle de faire bien. Son corps paraissait épouser parfaitement l'arbre, se fondant en lui. Elle était souple, rapide et agile. Le sommet n'était plus loin, et Ali' s'y glissa, jetant un oeil au tout nouveau spectacle qui s'offrait à elle.

    Le lac s'étendait à perte de vue, tout aussi magnifique et splendide que d'en bas. Le soleil semblait juste à côté de la demoiselle, comme si, rien qu'en tentant le bras, elle pouvait le toucher, et elle dut presque lutter pour s'empêcher d'exécuter ce geste si dérisoire. En dessous, pas si loin qu'elle ne le pensait, elle pouvait voir ses élèves. Ils étaient désormais tous arrivés, presque regroupés entre eux et leur simple vision empli Ali' de joie. Elle devait déjà quitté ce si sublime spectacle, mais elle avait au moins eut l'occasion de le contempler, et une nouvelle épreuve, tout aussi palpitante, l'attendait juste là-bas. Il ne lui restait plus qu'à les rejoindre ...

    La descente fut beaucoup plus facile et bien moins longue que la montée. Terminant sa désescalade par un saut en arrière, elle se retrouva très vite face à ses quatre élèves, qui paraissaient la dévisager comme si elle était folle. En même temps, ils découvraient celle qui allait leur enseigner une nouvelle philosophie de vie, ce n'était pas rien. Leur rendant un sourire, Alison leur jeta très vite un regard à son tour.

    L'une des demoiselles, celle qui était avait essayé de monter à sa suite avaient de longs cheveux noirs qui bougeaient au rythme du vent et de grands yeux bleus/gris passionnants, emprunt d'une grande envie de découvrir. La frange sur son front retombait parfois devant ses pupilles, cachant les étincelles qui brillaient à l'intérieur.

    * Dommage. Elle a pourtant de si jolies yeux *

    La deuxième fille avait de superbes yeux bleu clair, et une longue chevelure qu'Alison n'avait jamais vu auparavant. Bizarrement, tout en elle incitait la générosité et la douceur. Un peu plus et on aurait cru voir un ange réincarné. Elle paraissait être la plus jeune du groupe, même si cela ne transparaissait absolument pas dans son comportement.

    * Celle-ci me semble très intéressante *

    La troisième et dernière demoiselle détenait elle aussi des cheveux et des yeux d'une couleur impressionnante. Vert clair, tirant un peu vers le gris. Dans son regard, il était absolument impossible de discerner quoi que ce soit. Elle paraissait tout simplement bien plus solitaire que les autres. Alison ne put que remarquer la cicatrice en forme d'étoile qui s'étalait sur son bras gauche. Impressionnant !

    * Quelle étrange marque *

    L'homme, le dernier du groupe, et le seul garçon, paraissait être le plus âgé. Alison lui donnait vers les vingt ans, ce qui la surprit tout d'abord. Un air mystérieux flottant autour de lui, il semblait le plus aguerrit et le plus expérimente. Mais ça, la marchombre ne pourrait le juger qu'après le premier cour.

    - Bonjour à tous. Je me nomme Alison, je serais votre maître pour les cours à venir, que vous le vouliez ou non. Présentez-vous.

    Alison vrilla son regard dans ceux de tous ses élèves, comme pour les tester. Finalement, elle recula pour atteindre une branche et s'y asseoir, et enjoigna les élèves à la rejoindre avant de dire quoi que ce soit. C'était la première fois qu'elle ressentait un tel sentiment, une telle sensation. Elle était leur maître, et ce jusqu'à la fin de leur formation. Elle allait devoir leur enseigner ce qu'ils ne savaient pas encore, les faire souffrir, leur faire endurer des souffrances, jusqu'à ce qu'ils ne craquent plus. Plus jamais. Et surtout, elle allait devoir leur apprendre la noblesse, l'humilité et le respect. Leur faire découvrir leur limites, pour qu'ils les dépassent. Tel était le but du marchombre.

    Alison était leur maitre, ils étaient dorénavant liés. Par un serment, par des paroles, par un regard, par un souffle, par cinq coeurs qui battaient à l'unisson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Texte n°1
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment voir le texte du message ??
» Texte régissant la création de l'ordre du mérite
» couleur de texte
» Texte de faire part de mariage
» Citer/Editer/Prévisualisation: disparition du texte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
.Dreams Museum. :: II. Visite :: ♪} Galerie Pennac. :: •• My gallerie is a pleasure...-
Sauter vers: