AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Texte n°3

Aller en bas 
AuteurMessage
Alison
♪ Professeur et modératrice à l'essai.
♪ Professeur et modératrice à l'essai.
avatar

Féminin Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 03/04/2009

MessageSujet: Texte n°3   Mer 15 Avr - 0:39



    Texte numéro 3

    [Ce texte avait été réalisé pour une battle. Voici le sujet : Vous vous réveillez un matin et vous vous rendez compte que vous êtes hors de votre corps... Qui continue à fonctionner normalement ! Racontez une journée banale en Voix Off...]





    Lorsqu'Alyssa ouvrit les yeux, la première chose qu'elle remarqua fut le corps d'une belle jeune femme blonde qui dormait à poings fermés, le coin de son oreiller dans la main et un sourire rêveur sur le visage. La demoiselle sourit devant sa propre vue. Ce n'était pas la première fois qu'une telle chose lui arrivait, et elle s'était déjà trouvé en dehors de son propre corps. C'était un don surprenant, mais aussi très intéressant. Peu de personnes avaient cette chance, et elle s'en rendait tout à fait compte.

    Le réveil sonna, coupant court à ses pensées. Alyssa vit son double taper dessus avec la force du désespoir. Visiblement, elle était énervée de devoir se lever si tôt. Se trainassant jusqu'à l'extérieur de sa couette si douce et chaude, elle enfila un jean et un joli pull et descendit les escaliers en courant. Aujourd'hui, il n'y avait pas cour. Tant mieux, elle allait pouvoir se balader dans la petite ville où elle vivait tout en songeant à celui qu'elle aimait en secret. Des journées pareilles, aussi utopiques, il n'y en avait que trop peu. Autant en profiter un maximum.

    Alyssa vit avec amusement son corps et une part de son esprit se goinfrer de gâteaux au chocolat, en songeant désespérément à sa ligne qu'elle prenait tant de soin de garder la plus fine possible. Tout ses efforts allaient être brisés. Comme si elle avait entendu ses pensées, la seconde Alyssa rangea la boîte dans une des nombreuses étagères de la cuisine, agrippa son manteau en vol, consciente du vent frais qui allait lui tirailler le cou et faire rougir son joli nez. Après s'être vêtit de la tenue la plus favorable, elle hurla à sa mère qu'elle sortait quelques temps, et quitta la demeure si chaude pour l'extérieur.

    Alyssa suivit sa copie jusqu'au stade, là où s'entrainait les footballeurs malgré le vent et la fraicheur, puis près du lac. Quelques poissons formaient de jolis ronds, le vent créait de somptueux remous, et le soleil se reflétait sur cette si belle surface bleutée. Alyssa ce serait cru en plein rêve. Elle était pleinement satisfaite. Pourtant, un regard sur celle qui avait prit sa place cette journée lui confirma que ce n'était malheureusement pas son cas. Pourquoi fallait-il toujours qu'une chose mauvaise vienne en gâcher une autre ?

    L'esprit d'Alyssa qui flottait derrière son corps ne pouvait malheureusement pas parler. Elle aurait pourtant tant aimé réconforter celle qu'elle considérait comme son double, sa copie, mais aussi une part d'elle même. Le soleil était haut dans le ciel, aucun nuage ne paraissait le gêner à l'horizon. Le vent ébouriffait les cheveux d'Alyssa, créait des remous dans le lac, faisait peur aux poissons qui s'enfuyaient d'un coup de nageoire. C'était irréel, inimaginable. Il en fallait pourtant plus pour rendre heureuse la jeune femme.

    Alyssa savait très bien ce qui gênait son amie. L'amour qu'elle éprouvait pour Yue n'était pas partagé. Et cette simple pensée la faisait souffrir. Il fallait pourtant qu'elle s'y fasse, tout ne se passait pas toujours comme on le voulait. Le double d'Alyssa laissa échapper un soupire, et entreprit de reproduire le chemin inverse, afin de rentrer chez elle. Elle était tremblante, tant le vent s'était infiltré dans tous ses vêtements, lui caressant la peau dans un souffle pourtant désagréable.

    Alyssa la suivit jusqu'à la demeure, mais resta pourtant à l'extérieur. Elle aimait ce contact avec l'environnement, l'extérieur. C'était ainsi qu'elle se sentait bien. Et surtout, qu'elle avait l'impression d'être plus vivante. Le lendemain, elle réintégrerait son corps, comme si rien ne s'était passé, et c'était son double d'une journée qui devrait attendre son tour. Depuis combien de temps est-ce que les choses se passaient-elles ainsi ? Pourquoi était-ce sur elles que le charme était tombé ? Il s'agissait là d'une bonne question, mais malgré tout, Alyssa s'en fichait. Son amie et elle partageait un même corps, ce qui ne les empêchaient pas de s'apprécier à leurs justes valeurs. Mieux que ça, elles étaient, au fil du temps, devenues confidentes. C'est sur qu'à force de lire dans les pensées de l'autre ...

    Alyssa soupira de bonheur, et rentra dans la chambre de son double, Nina, par la fenêtre. Elle n'était qu'un esprit, libre et heureux. Le lendemain, elle serait à nouveau la jeune femme modèle qu'elle se devait de faire vivre. Pourquoi diable préférait-elle son statut d'esprit à celui d'humaine ? Son choix était fait, elle y avait réfléchit toute la journée. Alyssa refuserait de retourner dans son corps. Ainsi, elle pourrait rejoindre le monde des esprits. Et être heureuse, enfin. Libre, et vivante. Oui, c'était ainsi qu'elle envisageait les choses. Elle ne reviendrait plus en arrière.

    Adieu, Nina. Désolée de te laisser dans cet état. Je t'adorerais toujours. Alyssa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Texte n°3
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment voir le texte du message ??
» Texte régissant la création de l'ordre du mérite
» couleur de texte
» Texte de faire part de mariage
» Citer/Editer/Prévisualisation: disparition du texte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
.Dreams Museum. :: II. Visite :: ♪} Galerie Pennac. :: •• My gallerie is a pleasure...-
Sauter vers: